jeudi 6 février 2014

Dangereuse humanité (Partie I) pour "Les Utopiales 2013"


Bonjour à tous !

 Non, aujourd'hui pas de critique de 

livre, car je tenais à partager un texte que j'avais écrit à 

l'occasion du festival des "Utopiales 2013", une 

nouvelle pour sujet un nôtre univers dans le futur, 

n'hésitez pas à commenter !     

(PS :La nouvelle sera en plusieurs parties pour le suspense ...)


Donc voici:






Dangereuse humanité 

(Partie I)

                            (par Bympus)







J’ouvre les yeux, je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit à cause des bombardements, un paysage de désolation s’étend  à la fenêtre du bunker. Les cendres couvrent le sol sur plusieurs kilomètre à la ronde, d’immenses cratères percent les routes autrefois  droites, plus aucune maison ne tient debout. Un frisson me parcourt le dos quand je pense à ce qui a fait qu’on puisse en arriver là. Tout a basculé si vite. . .
            

Dans les années autour de  2050 l’humanité a commencé à comprendre que les manques d’eau causés par la surpopulation allaient mener les Hommes à leur perte. La panique commençait à monter alors que l’on prévoyait que l’eau allait disparaître dans les dix prochaines années de la surface de la Terre, ce qui força les différents gouvernements à enfin agir ensemble, contre cette future pénurie du liquide. La science dut travailler comme jamais, à une vitesse sans précédent. Pendant trois ans tout le monde scientifique fut réquisitionné pour trouver une solution, des chercheurs finirent cependant par trouver la réponse à ce problème mondial, dans le fin fond du désert du Sahara: la speris. Il s’agissait en fait de la seule plante qui ne consommait pas d’eau. Il suffisait pour les savants de greffer son ADN sur celui de l’Homme, pour qu’il ne soit plus dépendant du liquide vital! La joie parcourut le monde entier en proie à la terrible crise, l’humanité allait être sauvée! Les premiers tests eurent lieu très rapidement et furent concluants, le patient sortait du laboratoire vivant et en bonne santé, avec une intelligence étrangement plus élevée qu’avant... Les «mutants» furent de plus en plus nombreux, s’insérant dans la société maintenant hors de danger, avec les mêmes droits que les autres Hommes sans toutefois faire partie de leur espèce. . .


 A suivre...